25 août 2012

Anatomie de la Bataille de Giacomo SARTORI

Il s'agit là du deuxième livre que j'ai lu sur les thèmes dont j'ai traité plus bas. A l'aube de l'an deux mille, alors que son père est en train de mourir d'un cancer, le narrateur revient sur son passé et sur celui de sa famille. Là encore, la grande histoire bouscule la petite. Nous sommes en Italie, dans la province nordiste et montagnarde du Trentin, mais aussi en Afrique et à Rome. L'auteur est revenu d'Afrique, ironiquement sauvé d'un massacre par l'annonce de la maladie de son père ; son père, cet homme rude et... [Lire la suite]
Posté par cachajm à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2012

La Passerelle de Lorrie MOORE

Je viens de terminer deux livres qui ont pour points communs, paradoxalement, la construction d'un être humain et la mort d'un de ses proches. Voici le premier. Il s'agit ici de l'arrivée d'une jeune fille de la campagne américaine dans une petite ville universitaire. Pendant une année riche en mésaventures, malheurs et bonheurs de toutes sortes, Tassie, entre adolescence et âge adulte, fait l'apprentissage de la vie. Cette naïve jeune fille, qui ne connaissait jusqu'alors rien de la société, rencontre tour à tour une colocataire... [Lire la suite]
Posté par cachajm à 11:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2012

L'ORIGINE DE LA VIOLENCE Fabrice HUMBERT

Par Delphine Peras (L'Express), publié le 28/11/2010 à 18:30 Un jeune professeur découvre dans un camp de Buchenwald une photo lui ressemblant fortement. Il va entamer une enquête familiale et historique. On ne saurait trop féliciter le jury du prix Renaudot d'avoir attribué cette année sa distinction, dans la catégorie Poche, au saisissant roman de Fabrice Humbert - son troisième après Autoportraits en noir et blanc et Biographie d'un inconnu - déjà un vrai succès de librairie depuis sa parution, en 2009. Ce n'est que justice,... [Lire la suite]
Posté par Edithjm à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2012

LA TRAGEDIE DE LURS Jean MECKERT

L’affaire Dominici prise à bras-le-corps. Et le sordide devient littérature.   Sa vie a tout d’un roman populaire. A 7 ans, il entre à l’orphelinat. A 13, il est ouvrier. A 31, il publie son premier livre, Les Coups, dans la collection Blanche de Gallimard, sous l’œil ravi d’André Gide. D’autres suivront, dont Je suis un monstre et Nous avons les mains rouges. A 33 ans, il rejoint le maquis, et, à 40, la Série noire, dirigée par Marcel Duhamel, qui lui trouve un pseudonyme, John Amila (à noter le prénom « US boy », très à... [Lire la suite]
Posté par Edithjm à 20:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 2012

La Chine à petite vapeur

L'été est propice aux lecture de récits de voyages. J'ai trouvé celui-ci particulièrement intéressant. L'auteur, américain né en 1941, féru de parcours en train, c'est-à-dire de voyages où l'on prend le temps de connaître un pays et ses habitants, lentement, visite la Chine dans toutes les directions, en 1986, à l'époque d'une certaine ouverture au monde capitaliste et aux touristes (il y avait déjà séjourné quelques années auparavant mais sans possibilité de visite appronfondie) et au tout début des manifestations étudiantes. ... [Lire la suite]
Posté par cachajm à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2012

L'ARRIERE-SAISON Philippe BESSON

"C’est l’été indien. Les estivants sont partis. Louise se rend, comme chaque soir, Chez Phillies, un café de Cape Cod, en Nouvelle-Angleterre. Norman, son amant, homme marié doit la rejoindre et lui annoncer qu’il s’est séparé de sa femme. Mais Norman est en retard. Louise retrouve là avec Ben, le barman. Cela fait des années qu’ils se connaissent ces deux-là. C’est alors qu’apparaît un revenant : Stephen. Stephen et Louise ont été amants, les coqueluches en vue de Boston. Elle, actrice puis auteur de théâtre, bien connue des... [Lire la suite]
Posté par Edithjm à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2012

LE MEC DE LA TOMBE D'A COTE, Katarina MAZETTI

"Désirée vient de perdre son mari dans un accident de la route. Jeune bibliothécaire municipale de 35 ans, elle va quotidiennement sur la tombe de celui-ci durant sa pause déjeuner. Elle y fait la rencontre régulière de Benny, un drôle de gars en apparence un peu rustre, qui vient sur la tombe mitoyenne, sa mère étant récemment décédée. L'un et l'autre après une gêne initiale, touchant presque à l'encombrement physique dans leur recueillement avec leurs morts, sont touchés par un sourire lumineux qu'ils échangent un jour à la... [Lire la suite]
Posté par Edithjm à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 août 2012

LA MONTAGNE Jean-Noël PANCRAZI

Résumé:Bordj, une petite ville d'Algérie, pendant la guerre. Un après-midi de juin, le narrateur - qui a 8 ans - joue avec sa bande de copains dans la cour de la minoterie où son père travaille. Le frère du chauffeur habituel de l'usine leur propose de les emmener en camionnette pour faire un tour dans la montagne, où il leur est pourtant interdit d'aller à cause des "événements", pour y trouver des scarabées. Inquiet, l'enfant refuse de participer à cette excursion improvisée à l’insu des parents et il laisse partir ses six... [Lire la suite]
Posté par Edithjm à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2012

LE PAYS D'EN HAUT, Miles FRANKLIN

Le pays d'en haut "de Miles Franklin. une véritable histoire de pionniers avides de défricher et de civiliser la rude nature australienne dans les années 1840.Dans un cadre encore sauvage mais qui commence à se doter de limites en forme de clôtures, Miles Franklin met en scène les histoires croisées de quelques familles, liées par les difficiles conditions d'existences de ces territoires encore bien isolés. Une vie pas toujours facile, essentiellement tournée vers le travail de la terre mais aussi une vie d'entraide, d'hospitalité... [Lire la suite]
Posté par Edithjm à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2012

La Comédie du Caire Carine Fernandez

"La Comédie du Caire de Carine Fernandez : Journal d’une exilée permanente Guilain Un roman fort, empreint de nostalgie et de violenceSi depuis Naguib Mahfouz, les écrivains égyptiens se sont attachés à faire connaître au lecteur Le Caire et ses charmes vénéneux, il est rare que des auteurs étrangers s’y soient risqués avec autant de bonheur.C’est le pari audacieux, engagé et réussi par Carine Fernandez, enseignante et chercheuse, dont c’est là le second roman. Il faut dire que cette incorrigible voyageuse sait de quoi... [Lire la suite]
Posté par Edithjm à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :